Bilan de marché – 1er trimestre 2021 : Une année record en vue ?

Le 1er trimestre de l’année 2021 confirme la performance du réseau Guy Hoquet et la résilience de l’immobilier face à la crise sanitaire, avec des volumes de transactions quasi-historiques

Un volume de transaction supérieur à l’année record de 2019

La pierre est une valeur refuge dont le succès ne se dément pas. Les chiffres du 1er trimestre 2021 attestent en effet d’une véritable dynamique immobilière dans l’Hexagone et ce, même comparé à l’année record de 2019 où le million de transactions avait été dépassé.

En effet, le réseau Guy Hoquet constate une progression de 7,6% des volumes de ventes par rapport à la même période en 2019. Par rapport au premier trimestre 2020, marqué par le début du confinement, l’écart est d’autant plus conséquent : + 26,1% !

Les différentes étapes de la crise sanitaire semblent donc être pour les Français une occasion de penser leurs projets immobiliers, et même de les concrétiser. Cette envie étant toujours favorisée par les conditions d’octroi du crédit qui restent favorables aux ménages.

Appartements et maisons : la dynamique des prix

Conséquence de cette ruée, les prix s’en trouvent profondément impactés. Au national, le réseau enregistre une progression de 4,1% du prix au m² pour les appartements et 7,2% pour les maisons comparé au 1er trimestre 2019 (+3,5% pour les appartements et 5,3% pour les maisons comparé à 2020).

Le prix de vente moyen progresse quant à lui de 10,4% par rapport à 2019 (+8,7% par rapport à 2020). Les Français n’ont donc pas renoncé à la surface, et se tournent donc vers des investissements plus importants.

Paris reprend des couleurs, mais pas ses prix

Après une année 2020 marquée par un recul net des volumes de ventes, Paris connait un retour des transactions en ce début d’année 2021. Avec 9% de progression par rapport au 1er trimestre 2020, la capitale semble attirer de nouveau.

Toutefois, et pour la 1ère fois depuis de nombreuses années, le prix au m2 part à la baisse, avec -0,8%. Une tendance qui contraste avec le reste de l’Île de France, dont les prix poursuivent leur envolée avec +2,7% par rapport à 2020 (11% par rapport à 2019).

 

Stéphane Fritz, président du réseau Guy Hoquet

« Nous nous attendions à une reprise assez forte, elle est déjà présente ! Je crois que le secteur immobilier et notre réseau ont démontré que les Français avaient plus que jamais envie de concrétiser leurs projets. Le dynamisme devrait se confirmer encore les prochains mois, pour une année que nous pouvons espérer record et ce, malgré un contexte sanitaire peu aisé. Cela prouve surtout que les comportements immobiliers semblent assez immuables malgré les crises, et que son dynamise, comparé à d’autres secteurs, est sans pareil.»

 

 

 

À propos de Guy Hoquet l'immobilier

Depuis sa création en 1994, Guy Hoquet l’Immobilier s’est imposé comme un acteur incontournable du marché immobilier. Avec 580 agences et cabinets d’affaires répartis sur le territoire français, mais aussi à l’international, le groupe est aujourd’hui le 3è réseau d’agences immobilières franchisées en France. Il a choisi de rompre avec l’image traditionnelle de l’agent immobilier pour devenir un véritable partenaire tout au long du parcours immobilier grâce à une ligne de conduite qui privilégie l’humain et un socle de « Garanties » unique sur le marché. En 2019, Guy Hoquet l’Immobilier a rejoint le groupe Arche pour poursuivre son développement sur le territoire et intégrer ses nouveaux services Financement, Gestion, Assurance, Patrimoine et Expertises.