REORGANISATION DE TATI AUTOUR DE 5 AXES STRATEGIQUES, AVEC COMME PRIORITE LA SAUVEGARDE DE l’EMPLOI

Villeneuve sur Lot, 5 septembre 2019 – Le groupe GPG (GIFI, TATI) qui a repris l’enseigne TATI en juin 2017 a annoncé un projet global de réorganisation le 16 juillet 2019. Ce plan s’organise autour de 5 axes de redéploiement. Les instances représentatives du personnel de TATI sont actuellement informées et consultées sur ce projet global. 

Après 2 ans d’efforts et malgré les 150 millions d’euros investis, TATI n’a pu se redresser

 

Deux ans après sa reprise et malgré un plan de redressement important (investissement de 150M€ soit 2 fois plus que les engagements initialement pris au moment de la reprise), TATI continue d’afficher des pertes importantes, évaluées à 50M€ par an sur 2019 et 2020, « ce qui n’est pas soutenable durablement par le Groupe GPG ».

 

« Malgré ce plan de redressement important, la clientèle n’est pas revenue. A la crise du textile qui sévit depuis 2008 avec une concurrence accrue sur les petits prix, se sont ajoutées des difficultés structurelles découvertes au moment de la reprise de TATI : des stocks en inadéquation avec la demande, une image de marque plus dégradée que prévue, des départs volontaires, l’obligation de mettre en place un nouveau système d’information, » explique Thierry Boukhari, Directeur général délégué du Groupe TATI.

 

« Nous avons pourtant renouvelé l’offre produits, réorganisé les parcours client, investi 36M€ dans la rénovation des magasins, ouvert 9 nouveaux magasins, déployé des synergies opérationnelles entre TATI et GIFI, déployé une nouvelle campagne publicitaire « Chez Tati t’as tout », et développé l’activité web», ajoute t’il.

 

Un projet de redéploiement autour de 5 volets avec comme priorité l’emploi

 

Premièrement : 49 magasins TATI et leurs équipes en région sont intégrés sous l’enseigne GIFI à horizon 2019 et 2020.

 

Ce plan concernerait 49 magasins et 430 emplois en CDI. Les contrats de travail ne changeront pas, ils resteront dans la même société. L’objectif est de terminer le transfert au cours du 1ier semestre 2020.

 

Les tests réalisés récemment montrent que le chiffre d’affaires augmente de plus de 60% en moyenne sur les magasins transférés.

 

Un plan d’intégration et de formation sera mis en œuvre pour les responsables et les adjoints des magasins.

 

Deuxièmement : Recentrer l’enseigne TATI sur le magasin historique de Paris Barbès

 

L’objectif est que le centre historique de Barbès (50 emplois en CDI) retrouve un équilibre d’exploitation en 2022. La fin d’exploitation de plusieurs magasins TATI en région parisienne devrait entraîner un transfert des clients fidèles à la marque vers Barbès.

 

Troisièmement : Accompagner la réorientation commerciale progressive de 30 magasins TATI vers une offre de déstockage portée par TATI DIFFUSION, puis à terme, par un collectif de managers

 

Sans baisse d’effectifs, ni changement d’activité, le projet est bâti par Christophe James, Président de TATI Diffusion avec une équipe de managers, autour d’un modèle de déstockage des produits d’équipement, de la personne, de la maison et de l’alimentaire en « cycle court ».

 

Jusqu’à la création d’une nouvelle enseigne en 2020, les 30 magasins concernés  continueront d’être exploités sous la marque TATI avec le même mode d’approvisionnement.

 

Les collaborateurs ne verront aucune évolution dans leurs fonctions si ce n’est moins de mise en rayon, et ils pourront ainsi se concentrer plus sur l’accompagnement des clients et la vente.

 

Quatrièmement : Rechercher des repreneurs pour 25 magasins

 

Plusieurs pistes sont à l’étude. Ces magasins sont trop proches du réseau GIFI pour être basculés sous enseigne GIFI.

 

Une offre de reprise a déjà été faite par TRAFIC (leader du discount dans le textile en Belgique) sur deux de ces magasins (Charleville-Mézières et Longwy) et les représentants du personnel sont actuellement consultés sur cette offre.

 

Un point régulier sera effectué en 2019 et 2020 avec les représentants du personnel sur les offres de reprise. « Nous mettons tout en œuvre pour trouver des solutions rapides. Les repreneurs exerçant la même activité et permettant le transfert de l’intégralité des contrats de travail seront favorisés. », précise Thierry Boukhari.

 

Cinquièmement : Adapter les services administratifs et logistiques, et projet de fermeture de 13 magasins

 

En conséquence de cette évolution du réseau, certaines fonctions administratives et logistiques seront réduites notamment la centrale d’achat de TATI et l’entrepôt GARONOR.

 

13 magasins qui affichent des pertes durables et ne peuvent ni être basculés sous enseigne GIFI en raison de leur proximité, ni faire l’objet d’une réorientation commerciale, devraient être fermés, sauf à trouver des acquéreurs pour un ou plusieurs de ces magasins.

 

Un PSE concernant 188 collaborateurs, sur l’ensemble des sociétés TATI, est en projet. « Les mesures de reclassement interne et externe sont notre priorité » précise Thierry Boukhari, Directeur général Délégué du Groupe TATI.

 

« Avec ce projet, l’objectif du groupe est de redéployer et de pérenniser l’activité pour sauvegarder un maximum d’emplois. », ajoute Thierry Boukhari.

À propos de Groupe GPG : GIFI/TATI

GIFI
Fondée en 1981 par Philippe Ginestet, Président, GIFI est l’enseigne leader en France spécialisée dans l’équipement de la maison et de la famille à bon prix.

Le Groupe, qui bénéficie d’un fort dynamisme commercial, poursuit son expansion, avec l’objectif d’atteindre un parc de 1 000 magasins et un effectif de 10 000 collaborateurs à l’horizon 2027. Le réseau de distribution, avec la participation dans le groupe belge TRAFIC et la reprise du groupe TATI par la holding GPG, compte 845 magasins qui regroupent 9 500 collaborateurs.

TATI
Créée en 1948 par Jules Ouaki, l’enseigne « TATI » lance le premier magasin de textile à bas prix et bazar dans le quartier Barbès à Paris, qui sera l’unique magasin de l’enseigne jusqu’en 1978. Son fondateur décède en 1983 et lègue l’entreprise à sa famille.

En 2004, TATI change de propriétaire en étant racheté en redressement judiciaire par l’enseigne Ventura, filiale à 50% du groupe ERAM. En 2017, le groupe ERAM met en vente TATI à nouveau en redressement judiciaire. Philippe Ginestet dont TATI avait servi de modèle pour inventer GIFI, rachète l’enseigne en redressement judiciaire via son Groupe GPG et sauve les 1400 emplois.
A ce jour, le Groupe TATI compte 121 magasins et plus de 1000 collaborateurs.

Contacts presse :
Agence VP Strat – Véronique Pernin 
Email : gpg@vpstrat.com
Tél. : 01 40 28 46 18 – Port : 06 61 61 61 02
Ou
Moonpress – Graziella Tekle
Tél : 07 66 88 56 08