Challenges du 30 novembre – Les lauréats du Prix des 100 jours EIM-KPMG en couverture

 

 

En prenant leur job, chacun des lauréats du Prix 2017 des 100 jours EIM-KPMG se lançait dans une forme de « quitte ou double ». En arrivant à la tête de Catimini en juillet 2016, Florence Lenne a trouvé une entreprise en proie au doute, sur un marché en déclin. En octobre suivant, en remplaçant le co-fondateur de Vacalians, leader de l’hôtellerie en plein-air (campings et mobile-homes), Christophe Alaux cherchait une aventure entrepreneuriale qu’il n’avait pas trouvée au cours de sa carrière chez Carrefour et Accor. Au même moment, Hervé Montjotin, ancien président du directoire de Norbert Dentressangle, réveillait Socotec, une pépite endormie qui fait du contrôle-construction, de l’assistance, de l’inspection et de la certification. Quant à Bertrand Dumazy, il est arrivé à Edenred comme un pompier : l’ex-filiale d’Accor qui avait prospéré dans le titre-restaurant avait perdu en quelques semaines la moitié de sa valeur et son patron historique.

 

Pour eux, il s’agissait de convaincre en 100 jours salariés, clients, fournisseurs, actionnaires, qu’ils étaient bien les dirigeants que la société attendait pour se redresser et se développer. Chacun a ses outils préférés : la transparence et la consistance pour Florence Lenne; le choix en urgence des personnes clés pour Christophe Alaux; un plan d’économie symbolique pour Hervé Montjotin; la rencontre avec les 300 collaborateurs clé en trois semaines pour Bertrand Dumazy …

 

Et en 100 jours, chacun a transformé l’entreprise où il a débarqué.