smartVR studio, leader de la réalité virtuelle, lance un pôle dédié à l’engagement social : « smartVR for Impact »

Paris, le 30 mars 2017 – smartVR studio crée smartVR for Impact. Objectif : utiliser la technologie immersive de la réalité virtuelle afin de créer de « l’impact social ».

Porté par Sarah Mariotte-Tirmarche, co-fondatrice de smartVR studio, et connue pour son engagement dans l’entrepreneuriat social (ancienne co-directrice d’Ashoka France), cette nouvelle activité allie nouvelles technologies et innovation sociale.

 

 

La réalité virtuelle au service de l’impact social

 

 

La réalité virtuelle représente un nouveau levier clé pour créer de l’impact social et engager autrement le grand public sur des grands enjeux sociaux et environnementaux.

 

En créant smartVR for impact, son nouveau pôle indépendant, en février 2017 : smartVR studio met son expertise de la VR au service de grandes causes, dans la lignée du mouvement « Tech4good » qui rassemble depuis plusieurs années des entrepreneurs du numérique, engagés autour de grands enjeux de notre société.

 

L’objectif est double :

  • créer ses propres expériences sur des grands sujets de société et démontrer l’impact de la VR pour développer l’empathie et l’engagement citoyen,
  • accompagner des acteurs responsables et engagés dans la révolution VR – associations, fondations, départements RSE des entreprises, institutions… – pour valoriser et développer leur impact social.

 

 

Pour Sarah Mariotte-Tirmarche : « la VR peut créer de véritables déclics émotionnels. Les expériences immersives  touchent nos émotions, s’ancrent dans nos mémoires et changent notre rapport au monde. Elles permettent de  s’immerger dans des situations qui nous sont parfois lointaines et nous donnent l’envie d’agir.  Au cœur de ce dispositif réside l’empathie, cette capacité à nous mettre dans la peau d’un autre, de ressentir ces émotions, de le comprendre et d’agir en sa faveur. »
   

 

 

Parcours d’une entrepreneuse engagée
Sarah Mariotte-Tirmarche, fondatrice de smartVR for Impact

 

 

 

Diplômée de Sciences-Po et de l’ESSEC, avec une spécialisation en entrepreneuriat social, cette passionnée d’innovation sociale est l’ancienne co-directrice d’Ashoka France, un réseau pionnier de soutien aux entrepreneurs sociaux.

Après avoir travaillé 10 ans dans le monde de l’entrepreneuriat social, elle constate que le grand public est très difficile à sensibiliser : trop éloigné des sujets de solidarité et des grands enjeux sociaux. Elle s’intéresse alors de plus en plus à la réalité virtuelle pour créer des émotions, de l’empathie et faciliter l’engagement.

 

Lors du Salon Virtuality fin février 2017, Sarah a animé avec succès une grande conférence sur « la VR pour changer le monde » pour sensibiliser aux questions humanitaires et environnementales.

 

 

 


 

 

 

Paris, le 30 mars 2017

 

 

Les premières réalisations de « smartVR for impact », parce que la VR peut changer le monde…

 

 

 

En mars 2017, smartVR for impact fait une entrée détonante avec 2 réalisations engagées : « Quand je suis parti… », une création originale sur la cause migratoire et « la Chasse aux préjugés », une application interactive en réalité augmentée conçue pour la dernière campagne du Secours Catholique « Liberté, Egalité, sans Préjugés ».

 

 

« Quand je suis parti…» by smartVR for impact :
1ère expérience VR de sensibilisation à la cause migratoire

 

 

 

« Quand je suis parti …» est la première réalisation de smartVR for Impact : une expérience en réalité virtuelle interactive de sensibilisation pour vivre et comprendre l’exil syrien.

 

 

L’expérience a été présentée pour la première fois au salon Virtuality à Paris en février 2017. Des partenariats sont en cours notamment avec des associations de terrain pour poursuivre la diffusion de l’expérience au plus grand nombre.

 

Synopsis :

L’utilisateur est emmené dans la vie d’Eyad,  un jeune syrien de 25 ans qui quitte son pays avec sa famille pour se réfugier en Europe. Il va vivre la situation non-choisie d’un départ sous les bombes, d’un quotidien familial qui s’effondre au rythme des attaques sur la ville, d’une traversée incertaine… Une peur au ventre qui demeure ancrée en soi le long d’un voyage d’exil périlleux pour survivre et espérer un avenir meilleur ailleurs.

 

 

« Nous avons choisi d’utiliser la 3D-temps réel et la technologie HTC Vive pour créer une expérience interactive. Les participants vont vivre – et non seulement voir- la traversée jusqu’à la Grèce : nager, conduire le bateau, être entouré d’une quarantaine de personnes partageant le même exil et les mêmes risques… Une expérience hautement sensibilisatrice, » explique Sarah Mariotte- Tirmarche.

 

 

Lieux de diffusion de « Quand je suis parti » :

  • Festival Tropisme – Exposition Trois Cent Soixante° dans la salle Création – Studios, Victoire 2, Domaine du Mas Grille, 2 rue Théophraste Renaudot, 34430 Saint-Jean-de-Védas près de Montpellier du 30 mars au 2 avril 2017
  • Stand du Secours Islamique de France, Foire Musulmane du Bourget, Parc des expositions Paris-Le Bourget, du 14 au 17 avril 2017
  • En permanence, l’expérience est disponible au Showroom de smartVR studio, 3 rue Sorbier dans le 20è arrondissement à Paris.

 

En 2015-2016 (chiffres UNHCR) :

  • 810 000 personnes ont traversé la Méditerranée sur des embarcations de fortune
  • 7 471 ont péri dans cette traversée

 

 

smartVR studio fait la « Chasse aux préjugés » aux côtés du Secours Catholique

 

 

 

 

 

Pour sa nouvelle campagne « Liberté Egalité sans Préjugés » imaginée par l’agence sœur smart&geek, le Secours Catholique a choisi smartVR for Impact, pour créer son application « Chasse aux préjugés ».

 

 

 

 

L’opération du Secours Catholique du 9 mars au 30 avril 2017:

 

Dans le but de susciter un dialogue avec tous, le Secours Catholique entreprend une démarche itinérante dans une trentaine de villes pour lutter contre les préjugés.

 

Deux camions-podium sillonneront la France avec pour mot d’ordre « Qui croit encore que les démunis ont la belle vie ? ».

 

Le grand public est invité à venir à leur rencontre pour débattre sur les moyens pour faire reculer la pauvreté et imaginer les solutions pour combattre les préjugés qui touchent toutes les personnes victimes de précarité.

 

 

 

Une application citoyenne interactive développée par smartVR for impact


 

 

 

Pour combattre les préjugés, il faut d’abord casser les idées préconçues en apportant la « juste information ».

 

  L’objectif de l’application « Chasse aux préjugés » est d’inviter l’utilisateur à se balader dans les rues pour trouver et « gommer » les préjugés !

 

5 préjugés principaux sont mis en lumière et démentis avec cette application :

  • Préjugés sur les migrants
  • Préjugés sur les personnes au RSA
  • Préjugés sur le climat
  • Préjugés sur le mal logement
  • Préjugés sur la précarité énergétique

 

 

 

 

 

Bien plus qu’une chasse, l’utilisateur tient un vrai rôle citoyen. En parcourant la ville, chaque préjugé chassé fait grimper « la jauge solidaire » (un compteur qui recense tous les scores des utilisateurs de l’application).

 

 

Le principe : plus vous jouez, plus vous soutenez, symboliquement, des projets mis en place par le Secours Catholique.

  • 2 500 préjugés chassés : soutien à des ateliers pour l’emploi
  • 5 000 préjugés capturés : soutien à l’accès aux droits
  • 7 500 préjugés gommés : fait entendre la parole des démunis
  • 10 000 préjugés comptabilisés : coup de pouce à l’agro-écologie
  • 15 000 préjugés totalisés : lutte contre le mal logement

L’utilisateur peut aussi faire un don directement au Secours Catholique depuis son application.

 

 

 

 

 

Application disponible sur Google play et sur l’App Store