Millymenthe, la célèbre herboristerie de Milly-La-Forêt (Essonne), s’offre une seconde jeunesse après plus de 80 ans d’histoire, et ouvre un « tisane & tea bar » pour faire redécouvrir autrement le fabuleux monde des plantes.

Une clientèle du monde entier vient à Milly-La-Forêt, capitale historique des plantes médicinales et berceau de la fameuse « Menthe Poivrée », pour y dénicher le choix le plus éclectique de plantes et d’herbes en tous genres. Son herboristerie historique Millymenthe, créée en 1934, fait peau neuve sous l’impulsion de sa jeune et dynamique dirigeante Victoria Renaud-Foughali.

 

Avec l’ouverture de son « tisane & tea bar », elle propose une nouvelle façon de découvrir et déguster – sur place ou à emporter – les tisanes, thés, bonbons, ou encore les délicieuses recettes de Millymenthe à base de « menthe poivrée »… avec tous les conseils appropriés.

Inauguration de la nouvelle boutique Millymenthe le 14 décembre

De 18h à 21h – 35 place du Marché 91490 Milly-la-Forêt

Vous êtes conviés à tester les produits et recettes maison de Millymenthe

 

devanture interieur-boutique


Alors que la tisane, les infusions et les plantes sont devenus « tendance »… les modes de consommation changent !


Les chiffres : 45% des français ont recours à la phytothérapie
dans une optique de bien être : détox, relaxation, minceur, digestion, hydratation, beauté des ongles et des cheveux… (Observatoire sociétal du médicament 2011

En 7 ans, la consommation de tisanes dîtes médicinales a augmenté de 38% ; et plus d’1 foyer sur 2 consomme régulièrement des tisanes, pour prévenir les petits maux du quotidien (stress, insomnies, fatigue…).

 

Mais pas seulement pour cela. Il y a aussi le plaisir de (re)découvrir les bienfaits et caractéristiques de chaque plante, d’en expérimenter les associations, de revenir au naturel pour se sentir mieux, ou encore de finir son repas par une infusion qui vous emmène dans un délicieux voyage de saveurs inédites.

 

 

Ce nouvel élan amène à penser et à consommer l’infusion autrement… Fini l’image de l’infusion surannée vieillotte. Vive la tisane à emporter façon Starbucks !


Millymenthe démocratise l’infusion « à emporter » et lance un bar à tisanes autour d’un catalogue foisonnant de produits et de recettes maison.

 

Profitant de cet engouement pour le naturel et l’univers des plantes, Millymenthe, la boutique aux mille plantes, a fait 2 mois de travaux en donnant un nouvel élan décoratif plus authentique et épuré tout en enrichissant son concept.

L’objectif : démocratiser l’accès aux bienfaits des plantes, et permettre à tous de déguster infusions, thés, sirops dans son « salon à tisanes »… Ces derniers pourront être goûtés tout en profitant d’un accompagnement et de conseils personnalisés.

 

victoria-renaud Victoria Renaud-Foughali, dirigeante de Millymenthe, explique : « Millymenthe accueille une clientèle diverse et éclectique : du jeune sportif joggeur, au grand voyageur ou touriste intéressé par les plantes, en passant par l’habitué depuis 20 ans, ou l’amateur très éclairé… Ils sont souvent curieux de comprendre les caractéristiques de chaque plante, d’en découvrir les bénéfices ou encore de gouter des arômes qu’ils ne connaissaient pas. Chez Millymenthe, nous avons quelques plantes rares et quelques recettes et infusions très appréciées comme la tisane du centenaire, l’infusion des 5 plantes, ou le délice citronnelle… Nous avons pensé au concept convivial du « tisane & tea bar » pour permettre au plus grand nombre de déguster sur place, ou de façon rapide – à emporter, une grande diversité d’infusions et de thés aux arômes naturels ! »

Ce que vous allez pouvoir déguster chez Millymenthe !

 

bocauxmillymenthe Les tisanes / infusions naturelles :

  • Digestion, détox, minceur, allaitement, foie léger, sommeil, tisane du centenaire, bien-être féminin…

Des thés sans arômes artificiels avec de VRAIS FRUITS et de VRAIS FLEURS :

  • Des thés verts : menthe poivrée, étoile polaire, balade en Bretagne, soleil des tropiques, secret d’Aladin, balade en Avignon, Sencha Floride….
  • Rooîbos (thé rouge à effet antioxydant) : pina colada, fruits et fleurs du soleil, tropiques, réglisse, caramel, citron…
  • Des thés noirs : fruits créole, rose et pétales, violette et pétales, caramel et fleurs, lotus, mures sauvages, fruit de la passion, cannelle, paradis sur terre…

 

Les gourmandises de Millymenthe de la région du Gâtinais :

  • La menthe poivrée (disponible en vrac pour de multiples usages) ; des miels (fleur de printemps, fleur du gâtinais, châtaigner, Sarazin…) ; et des sirops parfumés (menthe poivrée, coquelicot)

Une variété de bonbons fabriqués depuis 3 générations autour des plantes :

  • Arômes naturels : menthe poivrée, coquelicot, violette, chocolat menthe poivrée, miel fourré, menthe bienfaisante, menthe fourrée, menthe fourrée chocolat, citronnelle, bergamote, anis-Angélique, verveine….

Millymenthe propose aussi des plantes sous différentes formes pour des usages biens particuliers


La phytothérapie
:

  • Macérats concentrés de Bourgeons BIO ; complexes de plantes fraîches BIO ; extraits hydro alcooliques de plantes fraîches BIO ; doses nature aux extraits de plantes fraîches ; extraits de plantes fraîches ; plantes et propolis.

La nutrithérapie :

  • Gélules végétales de plantes ; poudre de plantes ; enzymes ; vitamines…

L’aromathérapie :

  • Huiles végétales ; huile de massage ; gels aromatiques ; spray d’ambiance ; hydrolats BIO (eaux florales) ; gel douche.

Des teintures mères : produites par un laboratoire agréé certifié.

Petit lexique des plantes :


La tisane
: boisson obtenue par macération, infusion ou décoction dans l’eau de plantes ayant souvent des vertus médicinales.
Le thé : boisson préparée par infusion de feuilles de thé dans l’eau frémissante.
L’infusion : procédé de préparation qui consiste à verser de l’eau chaude sur les plantes et à les laisser infuser quelques minutes.
La décoction : procédé de préparation qui consiste à plonger les plantes dans l’eau froide, à porter l’eau à ébullition et à laisser infuser quelques minutes.
La macération : procédé de préparation qui consiste à verser de l’eau froide sur les plantes et à laisser le tout macérer durant plusieurs heures, voire toute une journée.
La teinture mère : solution hydro-alcoolique issue d’un mélange d’alcool et de plantes fraîches.
La phytothérapie : utilisation de plantes ou de produits à base de plantes (poudres, préparation en ampoules, infusion …) pour traiter certains maux du corps humain.
L’aromathérapie : Thérapeutique par ingestion, massage du corps ou inhalation d’huiles essentielles végétales ou d’essences aromatiques, l’aromathérapie est une branche de la phytothérapie, traitement des maladies par des produits dérivés des plantes.
L’herboristerie : Commerce de plantes médicinales.


logo-millymenthe-vert-fonc

Plus qu’une boutique, Millymenthe est, depuis 1934, une institution historique à Milly-La-Forêt (LA capitale des plantes médicinales).

Un peu d’histoire sur Millymenthe et Milly-La-Forêt… autour des plantes, de Jean Cocteau et de la fameuse menthe poivrée née là-bas !

 

Créé en 1934, l’herboristerie Millymenthe est devenue un point de rencontre d’amateurs de plantes du monde entier.

 

Millymenthe a été créée en 1934 par Mr Charbonnier un des derniers herboristes en France. A la fin des années 40, Mauricette Clech, figure emblématique de la petite ville de Milly-la-Forêt, commence à travailler dans l’herboristerie comme employée, puis y prend la direction en 1972. Elle y délivrera tous ses précieux conseils pendant plus de 60 ans, avant de trouver ses successeurs en 2010.

Depuis plus de 80 ans, Millymenthe a préservé l’héritage ancestral des produits naturels autour des plantes et de leurs bienfaits, et se le transmet de génération en génération.

 

Certains visiteurs viennent chez Millymenthe depuis 20, 30, ou 40 ans pour retrouver auprès des équipes, le même accompagnement et la même ambiance chaleureuse.

 

« C’est avant tout une affaire de famille portée par l’envie de partager notre savoir autour des plantes et de leurs bienfaits. C’est par cette promesse que l’herboristerie Millymenthe attire toujours autant de pèlerins et nous souhaitons renforcer encore la convivialité du concept et du lieu,» précise Victoria Renaud-Foughali.

 

Milly-la-Forêt, berceau de la Menthe Poivrée et capitale historique des plantes médicinales

La Menthe poivrée

tisane-menthe-poivree Ramenée en 1900 par Armand Darbonne lors d’un voyage en Angleterre, la menthe noire ou Mitcham a permis de créer la « menthe poivrée » de Milly-la-Forêt. L’hybridation du mitcham avec la menthe verte créa la menthe poivrée.
Au milieu du XXème siècle, Milly-la-Forêt, était le plus gros producteur de menthe poivrée avec sa cinquantaine de cultivateurs herboristes. Aujourd’hui seul Alain Bosc Bierne continue de produire le plus naturellement possible la Menthe Poivrée, en plus d’autres plantes aromatiques et médicinales, dans la ville de Milly-la-Forêt.La menthe poivrée de Milly-la-Forêt est une plante aromatique, vivace et vigoureuse. Connue pour ses nombreuses propriétés, elle est d‘ailleurs devenue l’emblème de la ville. On la trouve chez Millymenthe de multiples façons : en vrac, huiles essentielles BIO, eaux florales (ou hydrolats BIO), gel douche, bonbons, sucettes, sirop, confit, thés.


Le Conservatoire National des Plantes depuis 1987 à Milly-La-Forêt

conservatoire-image-cnpmai Capitale historique des plantes médicinales, Milly-la-Forêt entretient sa connaissance également grâce à son Conservatoire National des Plantes à Parfum, Médicinales, Aromatiques et Industrielles.
Cette association créée en 1987 est avant tout un outil au service des producteurs, des cueilleurs de plantes, des laboratoires et des industriels, qui attire chaque année de nombreux curieux et passionnés.


Milly-La-Forêt fut également source d’inspiration pour de grands artistes comme Cocteau et Dior…

Ce petit coin de l’Essonne aux portes de la Forêt de Fontainebleau est aussi connu comme un lieu de villégiature de grandes personnalités comme Jean Cocteau et Christian Dior, ce qui n’est pas sans attirer de nombreux touristes.


Le havre de paix de Jean Cocteau

AppleMark Au fil des séjours passés à Milly-La-Forêt, Jean Cocteau a décidé de s’éloigner de Paris la dynamique pour « Milly la romantique ». Il acquit la maison du bailli en 1947 dont il écrira dans « La Difficulté d’être » : « J’y retrouve les souvenirs de campagnes anciennes où je rêvais de Paris comme je rêvais plus tard, à Paris, de prendre la fuite. L’eau des douves et le soleil peignent sur les parois de ma chambre leurs faux marbres mobiles. Le printemps jubile partout.» Sa maison est d’ailleurs devenue un incontournable de Milly-la-Forêt dont les voyageurs du monde entier peuvent venir visiter.
En 1959, il décore l’intérieur de la chapelle Saint-Blaise-des-Simples dans laquelle il repose depuis 1963. Cet édifice datant du XIIème siècle est classé et inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques en 1982.

 

logo_maison_jean_cocteau_web jean-cocteau


Un souffle d’inspiration pour Christian Dior

capture-bague-milly Le couturier Christian Dior acquiert un pied à terre à Milly-la-Forêt en 1948, peu de temps après son premier défilé de mode « New-Look ». Il puisera plusieurs fois son inspiration lors de ces séjours mettant ainsi en valeurs l’expression des fleurs sur ses créations.
Aujourd’hui des collections joaillières de la maison Dior porte le nom de « Jardin de Milly-la-Forêt ».
Un parfum a également était conçu aux couleurs de la ville : « Milly-la-Forêt » et fait partie de « Collection privée », une ligne de parfums créée en 2010 et diffusée uniquement dans les boutiques Dior. Créé par François Demachy, le « nez » de la maison Dior depuis 2006 dira de cette fragrance : « Pour moi, mettre en odeur cet endroit revenait à raconter une balade en forêt. Je voulais que l’accord soit très enveloppant, presque cotonneux et mystérieux. Un musc frais, comme le clair-obscur d’un sous-bois : il y fait sombre, mais on aperçoit toujours, au loin, le halo d’une clairière. » joaillerie-dior-milly-foret-bis


Millymenthe, une boutique située à quelques mètres de la Halle de Milly-la-Forêt, classée Monument Historique en 1923

 

halle-milly-foret Suite à la grâce spéciale de Louis XI, en 1479, le Seigneur de Milly, Louis Mallet de Graville connu aussi sous le nom d’Amiral de Graville, obtint le droit de bâtir la Halle et d’y tenir 3 foires par an et un marché par semaine. Aujourd’hui encore les habitués et les visiteurs du monde entier peuvent profiter du marché couvert les jeudis après-midi.
La particularité de cette Halle est sa double rangée de piliers de chaque côté. Cette architecture est assez rare en France c’est ce qui en fait un monument protégé et classé Monument Historique depuis 1923.

 

Le saviez-vous ? Petites histoires autour des plantes…

 

L’utilisation des plantes médicinales a 30 000 ans : suite à des découvertes archéologiques, on a découvert que l’homme de Neandertal en faisait déjà usage.

 

Hippocrate s’intéressa à l’usage des plantes médicinales (curatives, sédatives ou aromatiques) mais aussi à la notion de dose qui permit ainsi de spécifier la drogue du poison. (Les plantes médicinales par Colette Keller-Didier – 25 avril 2004)

 

La civilisation arabe développa une nouvelle doctrine à la fin du Moyen-Âge : la chimie. Celle-ci permet d’extraire les principes actifs des plantes par distillation, sucs et huiles essentielles. (museum-marseille.org)

 

Le diplôme d’herboriste a été supprimé par le régime de Vichy (Loi du 11 septembre 1941). Depuis 2008 il est à nouveau possible de vendre au public une sélection de 148 plantes médicinales.

 

À propos de Millymenthe

Millymenthe

Non loin de Paris, au cœur de Milly-la-Forêt, Millymenthe propose depuis 1934, des produits de grandes qualités autour des plantes et du naturel. Capitale de la menthe poivrée, Milly-la-Forêt jouit d’une culture autour des plantes médicinales depuis 1900, où plus de 300 plantes étaient alors cultivées. Aujourd’hui, Millymenthe travaille avec le dernier producteur de la région de menthe poivrée, connue pour ses vertus digestives et antispasmodiques. Millymenthe est l’une des dernières herboristeries crées par de vrais herboristes ayant eu l’autorisation d’obtenir leurs diplômes, avant son abolition en 1941. Aujourd’hui encore, la clientèle y trouvera tous les conseils autour des plantes et des produits 100% naturel, sélectionnés parmi les meilleurs producteurs de France et de la région du Gâtinais.
La famille Renaud-Foughali reprend l’herboristerie Millymenthe en 2010, succédant à Mauricette Clech qui aura porté la boutique durant 63 ans. En 2016, c’est Victoria Renaud-Foughali, la fille, qui prend officiellement les rênes de la boutique pour y apporter un nouvel élan et démocratiser les bienfaits des plantes. Elle lance son premier « tisane & tea bar » la même année.

www.millymenthe.fr